Priceless Guild 2009 Index du Forum
Priceless Guild 2009 Index du Forum Guild Wars
Priceless Guild 2009 Index du Forum Jeu de Rôle Grandeur Nature Médiéval Fantastique
Priceless Guild 2009 Index du Forum
FAQ  °  Rechercher  °  Membres  °  Groupes  ° S’enregistrer  °  Profil  °  Se connecter pour vérifier ses messages privés  °  Connexion 

Cliffanger
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Priceless Guild 2009 Index du Forum -> Priceless Guild 1.2 -> Le jeu -> Background
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Cliffanger


Hors ligne

Inscrit le: 30 Juil 2009
Messages: 39
Masculin

MessagePosté le: Sam 1 Aoû 2009 - 17:15    Sujet du message: Cliffanger Répondre en citant

Pour rappel, ceci est un partage de texte entre "amoureux" d'histoire RP médieval-fantastique. Rien de ce que vous lirez ici ne devra (et ne pourra) être utilisé durant la durée "Time In" du GN, sauf si je vous en fait part TI Smile . Merci 

Dernière édition par Cliffanger le Sam 1 Aoû 2009 - 17:25; édité 2 fois
Revenir en haut
Cliffanger


Hors ligne

Inscrit le: 30 Juil 2009
Messages: 39
Masculin

MessagePosté le: Sam 1 Aoû 2009 - 17:23    Sujet du message: Cliffanger Répondre en citant

EVASION
 (l’an 718) 



Le froid.. Une sensation désagréable pour celui qui se souvient de la tiède caresse d’une brise d’été, du confort d’une place devant un feu de bois ou de la chaleur d’un oreiller en plume d’oie un matin d’hiver. Cette sensation, Cliff ne l’avait pas ressentie depuis ce qui lui semblait être une éternité… et il adorait ça.

Une goutte, tombée sur sa clavicule gauche suivit le chemin de nombreuses autres avant elle. La petite perle d’eau descendit lentement vers la base du cou pour finalement prendre un virage serré vers le pectoral gauche. Là, elle continua sa course jusqu’à ce que, au niveau du cœur, elle traverse un tatouage déchiré en deux par l’érosion de milliers de ses sœurs l’ayant précédée. Les frissons provoqués par ces voyages frais et humides en divers points de son anatomie firent comprendre à Cliff qu’il était bel et bien conscient. Il entreprit donc d’ouvrir les yeux.

Rien... Du moins pour l’instant. Le néant qui semblait l’entourer ne pouvait être dû qu’à trois raisons qu’il analysa avec soin. La première, la plus probable, était celle de l’absence d’éclairage, auquel cas un peu de patience permettrait à ses yeux de s’habituer à l’obscurité. La deuxième, la plus pratique, faisait hypothèse de la présence d’un bandeau lui masquant les yeux, qu’il lui suffirait de retirer pour recouvrer la vue. Quand à la troisième, Cliff préféra penser qu’elle occupait un pourcentage assez négligeable de chance pour ne pas y penser plus longtemps. Dans l’optique des deux hypothèses restantes, Cliff décida de porter la main à son visage pour y arracher tout tissu obstruant sa vision. Il relégua rapidement l’hypothèse du bandeau au rang de « la moins pratique » en découvrant qu’il était pied et poing lié sur le support oblique qui l’accueillait actuellement.

Inutile de se ruiner les articulations à essayer de briser les attaches, pensa-t-il. Cliff essaya donc calmement de se concentrer pour trouver une solution. Il fit le vide dans son esprit, tentant d’atteindre un état pro*PLIT!*... profond de silence et de cal*PLIT!*… de calme intérieur. *PLIT!*... et la goutte glissa le long de son mollet. *PLIT!*... et elle parcourut sa joue pour finir à la jointure de ses lèvres. Difficile d’atteindre un bon niveau de concentration lorsque des dizaines de gouttes d’eau vous percutent avant de s’offrir un safari le long de vos membres. *PLIT!*... et elle descendit du creux du coude jusqu’au poignet.

Cliff tenait sa solution ! Cette exaspérante pluie qui l’empêchait de se concentrer allait finalement lui être salutaire. Pour ce qu’il pouvait en sentir au contact de ses poignets, les attaches qui le maintenaient étaient faites de métal, un métal rugueux et très certainement poreux grâce au travail de la rouille. Rassemblant ses forces, Cliff fit un effort incroyable pour faire sauter les fixations. Lorsque ses efforts furent récompensés, se fut par un craquement sourd suivit d’une liberté de mouvement du bras droit. Le poids supplémentaire inattendu qui pesait sur son poignet lui indiqua que le bois, sans doute rongé par la pourriture, avait finalement cédé avant le métal rouillé. Son bras droit ainsi libéré, il put enfin retirer le bandeau qui lui obstruait la vue et découvrir ce qui l’entourait.
 
Rien... Cette « vision » lui arracha un rictus haineux et un petit rire nerveux. Décidément ce n’était pas son jour. L’horreur de la troisième hypothèse lui revint rapidement en tête avec son lot de peur et d’angoisse mais il l’écarta furieusement à grand coup d’optimisme. Petit à petit, des contours se dessinèrent, puis des objets… et finalement il put distinguer vaguement la pièce dans laquelle il se trouvait.

Plongée dans une quasi-obscurité forte handicapante, la pièce, aussi loin que Cliff pouvait y voir, semblait être une cave bâtie de pierres grossièrement taillées. S’il faisait abstraction des différents nuisibles grouillant sous une table à un mètre devant lui, Cliff semblait bien être le seul être vivant dans cet endroit lugubre. Toujours entravé en trois endroits, il se libéra totalement à l’aide de sa main droite. Fière de sa nouvelle liberté de mouvement, il se passa les mains autour des poignets, comme pour s’assurer que les bracelets aient bien été enlevés, et entreprit de faire un premier pas en avant.

Lorsqu’il se réveilla, étendu sur le sol, une affreuse douleur lui parcourait l’ensemble du front. D’une main il prit appui sur les pavés glissant tendit que de l’autre il attrapa le bord de la table qui le surplombait. Celle-ci présentait un étrange renfoncement dans l’arête qui faisait face à Cliff maintenant qu’il s’était hissé pour parvenir à genoux. Combien de temps était-il resté allongé par terre, il l’ignorait, mais c’était là une bien faible question en comparaison de celles qui le taraudaient depuis qu’il avait repris conscience. Toutes ces questions, il avait bien l’intention de leur trouver des réponses mais pour le moment tout ce qui lui importait était de sortir de cette.

S’appuyant sans assurance sur ces jambes qui venaient de lui faire défaut il se dirigea lentement vers l’obscurité du fond de la pièce pour finalement arriver devant une lourde porte de bois. A tâtons il se mit à chercher un verrou, une poignée ou même une serrure… mais rien. De toute évidence il était face à une porte s’ouvrant exclusivement de l’extérieur. Fort d’un dernier élan d’espoir il déplaça les mains vers les extrémités de la porte pour y trouver d’éventuels gonds à faire sauter… toujours rien. Dans un accès de violence incontrôlé Cliff se mit à frapper des poings violement contre la porte dans un grand râle de rage. Fatigué, mort de faim et de soif, Cliff se laissa tomber à genoux et posa son front encore endoloris sur la lourde porte de bois.

Après s’être calmé, il s’assit dos à la porte et posa le haut de son crâne au creux de ses mains. Comment allait-il bien pouvoir se sortir de ce pétrin. Premièrement il lui fallait y voir claire, et il se mit donc en quête de quoi que ce soit susceptible de produire de la lumière. Après une rapide fouille des environs il réussi à mettre la main sur une lampe à huile encore pleine et quelques bouts de chiffon. Il parvint à allumer la lampe avec ce qui semblait être un briquet au silex posé sur la table à coté de la lampe. Finalement la chance ne l’avait peut-être pas totalement abandonné.

Levant cette bénie source de lumière au dessus de sa tête pour éclairer l’entièreté de la pièce il distingua rapidement plusieurs torche accrochées aux murs. Il les alluma une à une patiemment essayant tant bien que mal de se frayer un chemin parmi les rats et les rampants. Finalement la pièce fut baignée d’une faible lumière jaune tremblotante et Cliff put distinguer les lieux.
Deux tables placées au centre de la pièce ne révélèrent rien de particulier, pas plus que le bureau placé contre le mur, si ce n’est les excréments de toutes sortes de nuisibles. Alors qu’il s’évertuait à fouiller le bureau remplis de parchemin vierge, une idée lui vint. Une telle porte en bois ne résisterait certainement pas plus d’une dizaine de minute à un feu bien fourni. Cliff rassembla donc les tables au pied de la porte, prit deux torches et bouta le feu.

Plusieurs dizaine de minutes passèrent avant que la porte ne commença à montrer des signes de faiblesse. N’en pouvant plus d’attendre, Cliff, couché à terre pour éviter la fumé, se releva d’un bond et se lança droit sur la porte. Epaule droite en avant il arriva au contact de la porte qui céda dans un énorme craquement sonore.



(suite à venir)


Dernière édition par Cliffanger le Sam 8 Aoû 2009 - 12:00; édité 15 fois
Revenir en haut
Bregan
Gardien

Hors ligne

Inscrit le: 02 Juil 2009
Messages: 375
Localisation: Liège
Masculin

MessagePosté le: Sam 1 Aoû 2009 - 17:42    Sujet du message: Cliffanger Répondre en citant

Tout à fait exact, mais nuance ton propos. Vous ne pourrez vous rajouter aucune caractéristique ni aucun pouvoir en terme de jeu. Vous ne serez pas plus puissant si vous écrivez que vous avez une force de taureau. Par contre, si vous présentez votre personnage avec un cicatrice, ou bien un caractère taciturne, il faut que TI vous ayez une cicatrice et que vous soyez taciturne...

Belle ambiance, j'ai hâte d'avoir la suite Very Happy
_________________
Lieutenant du Dragon Noir
"Don't wake up the dark dragon..."


Revenir en haut
MSN
Cliffanger


Hors ligne

Inscrit le: 30 Juil 2009
Messages: 39
Masculin

MessagePosté le: Sam 1 Aoû 2009 - 18:00    Sujet du message: Cliffanger Répondre en citant

Cela va de soit.
Ça serait un peut facile sinon ^^

Content que ca te plaise, la suite pour ce soir avant minuit très certainement Wink


Revenir en haut
Luner Odilon Xipil


Hors ligne

Inscrit le: 14 Juil 2009
Messages: 131
Masculin

MessagePosté le: Sam 1 Aoû 2009 - 18:00    Sujet du message: Cliffanger Répondre en citant

début pas très intéressant niveau détaille.. ou personnage ..mais bon on te connais assez pour se dire que tu va encore nous pondre un de ses trucs...pense aussi a ton examen, hein ^^ !!!
_________________


Revenir en haut
Cliffanger


Hors ligne

Inscrit le: 30 Juil 2009
Messages: 39
Masculin

MessagePosté le: Sam 1 Aoû 2009 - 18:42    Sujet du message: Cliffanger Répondre en citant

tu peux te gratter pour qu'il y ai des batailles dans mon RP cette fois-ci lox Smile

edit : allez je vais t'en mettre une ou deux quand même ^^


Revenir en haut
Luner Odilon Xipil


Hors ligne

Inscrit le: 14 Juil 2009
Messages: 131
Masculin

MessagePosté le: Sam 1 Aoû 2009 - 21:15    Sujet du message: Cliffanger Répondre en citant

pck sinon ça serait chiant XD
_________________


Revenir en haut
Cliffanger


Hors ligne

Inscrit le: 30 Juil 2009
Messages: 39
Masculin

MessagePosté le: Sam 1 Aoû 2009 - 21:47    Sujet du message: Cliffanger Répondre en citant

premier message édité avec la suite du BG.


EDIT : j'ai épuré un peu le tout pour essayer de rendre le tout un peu moi long.


Revenir en haut
Cliffanger


Hors ligne

Inscrit le: 30 Juil 2009
Messages: 39
Masculin

MessagePosté le: Sam 8 Aoû 2009 - 00:43    Sujet du message: Cliffanger Répondre en citant

Rencontre avec Dakeyras 
(à quelques semaines du début du GN)
  

Cette soirée, la lune pleine et ronde brillait de tout son éclat au dessus de la forêt d’Arléa. Une douce brise agitait les feuilles des arbres millénaires et pas un bruit ne venait troubler la quiétude du lieu. Pas un bruit ... Deux petits bruits secs résonnant dans la nuit vinrent perturber la quiétude de Cliff. Alors que sa curiosité le poussait à avancer en direction de la source du son, un nouveau bruit, de feuilles mortes énergiquement remuée cette fois, fit son apparition. Il y avait donc bien quelque chose là-bas. Avec de la chance Cliff n’aurait peut-être pas à manger ses rations habituelles ce soir.

Lorsqu’il arriva sur le lieu présumé de l’action, le calme avait regagné le cœur de la forêt. Le plus silencieusement qu’il pouvait, Cliff observa ce qu’il pouvait des alentours. Sa vision d’humain ne lui permettait pas d’y voir comme en plein jour mais il arrivait néanmoins à distinguer les objets qui l’entouraient sur plusieurs mètres. Alors qu’il allait abandonner les recherches au bout de presque trois quart d’heure, il tomba nez-à-nez avec une paire de carreau encastré dans un vieux chêne sans doute plusieurs fois centenaire.

Le doute n’était maintenant plus possible. Cliff s’abaissa lentement, tentant d’occuper le moins d’espace possible dans un probable champ de vision ennemi. Sur ses gardes, à l’affut du moindre bruit, il attendit une dizaine de minutes avant que quelque chose ne produise un son sourd suivit de plusieurs gémissements à une petite dizaine de mètre sur sa gauche. Une bagarre ! Un peu de distraction n’étant jamais de refus, Cliff profita du tohubohu pour s’approcher de la scène. Il attrapa une pomme dans son sac et s’accroupit pour profiter du spectacle.

Un homme semblait en difficulté entre les bras d’un autre, alors qu’un troisième se relevait difficilement en toussant. Soudain l’homme en difficulté se projeta en arrière avec une impulsion du pied sur un arbre, entrainant son agresseur au sol. L’un des deux se releva en égorgeant l’autre, mais Cliff n’arriva pas à savoir lequel. La réponse lui parvint lorsque le troisième homme décocha un carreau dans le pied de celui qui s’était relevé. Cliff fronça les sourcils dans une expression de douleur partagée, et avant qu’il n’ai fini sa grimace, l’homme blessé envoya un couteau de jet en pleine dents à son assaillant, qui s’écroula de tout son long dans les feuilles mortes.

Impressionné par les talents de guerrier du survivant, Cliff se releva et avança doucement vers celui-ci, sa pomme toujours en main. Lorsqu’un carreau vint se loger au centre de sa pomme, Cliff s’arrêta net et une bouffée de chaleur l’envahi. Qui était donc cet homme toujours capable d’atteindre une pomme à l’arbalète après un combat d’une telle intensité et avec un carreau dans le pied. Tentant de ne pas laisser transparaitre sa surprise et son étonnement, Cliff prit rapidement la parole avant que l’homme ne décide de dépasser le stade du « T’as vu ce que je sais encore faire ! ».

- Holà l'ami du calme.. Je ne suis pas une menace ici ! Je t'ai regardé, tu te défends bien. Et je dois avouer que ce carreau m’a quelque peu surpris.

L’homme baissa lentement son arbalète.

- Si je m'étais si bien défendu que ça je n'aurais pas une flèche dans le pied en ce moment même... Je me présente , Dakeyras, Lieutenant de la licorne ailée, et toi, qui es tu et que fais tu a accoster les étrangers au milieu de la nuit en pleine foret...l'ami ?
- Tu marques un point étranger. Si tu le désire j'ai appris quelques notions de survie en vivant dans cette forêt, je peux peut être faire quelque chose pour ton pied. Oh et je n'ai pas la prétention d'être gradé de quoi que ce soit, appelle moi simplement Cliff.
- D'accord, aide-moi et tu seras récompensé. Mais je garderai ma dague à portée pendant que tu opères.

Et sur ses gardes avec tout ça… Arrivé à hauteur de l’homme, Cliff se mit accroupi et empoigna le carreau toujours logé dans la plaie.

- Prêt ?

Dakeyras acquiesça d'un mouvement de tête. D'un mouvement sec mais précis, Cliff extirpa le carreau de la blessure. Après avoir jeté celui ci un peu plus loin il examina longuement la plaie, cherchant à repérer d’éventuels morceaux de cuir ou de tissu qui se seraient incrusté dans la chair meurtrie.

- Je ne vois rien qui puisse provoquer une quelconque infection, tu as eu de la chance si je puis dire.

Cliff appliqua ensuite un peu de la pulpe qu'il extraya des feuilles de sa main droite et l'appliqua sur les tissu déchiré avant d'y attacher un bandage rudimentaire.

- C'est tout ce que je peux faire pour toi. Le repos fera le reste. Par contre nous somme en plein milieu de la forêt et je doute que tu puisses rentrer a bon port dans cet état. Si jamais tes assaillants ont des renforts je ne donne pas cher de ta peau. As tu des compagnons non loin qui pourraient te ramener ?
- Non malheureusement j'étais en mission tout seul...
- Voilà un choix peu judicieux..» répondit Cliff. «Mais il ne m'est pas permis de juger ce que je ne connais pas.

Dakeyras grommela mais Cliff continua.

- Si ta douleur est plus forte que ta méfiance je peux te proposer de venir partager mon refuge pour la nuit.
- Merci de ta proposition Cliff, ce n'est pas dans mes habitudes mais je pense que je n'ai pas vraiment le choix.

Dakeyras se releva difficilement et ils se mirent en route. Après un certain temps ils arrivèrent au campement. Cliff pointa du doigt sa tente, la seule, au loin.

- C'est ici que je vis.

La sensation qui s’empara de Cliff lorsqu’il sentit le contact froid d’une lame aiguisée contre sa gorge était un mélange de rage, de dégoût et d’autocritique.  Il s’exprima d’une voix froide et glaciale.

- Je pensais pouvoir faire confiance au blessé à qui j'offrais mon aide et le repos…
- Je te conseille d'avoir une bonne explication quand a la présence du dragon noir sur ta tente...
- Quelle explication pourrais-je fournir à celui qui ne fait que se méfier de l'homme qui lui offre son soutient ?
- Ne connais-tu donc rien du monde ? Je t'ai dit que je suis lieutenant de la licorne ailée, en ce qui me concerne tu aurais tout aussi bien pu me soigner pour m'amener ici et me torturer a ton aise pour avoir des informations.
- Cette toile n'est pas à moi et je t'en expliquerai l'origine si tu m'offre ce qu'on appelle de la confiance. Penses-tu que je me soucie de la marque qui orne ma tente  lorsqu'un guerrier blessé semble avoir besoin d'aide ?

Cliff lâcha son épée à la fin de sa tirade pour faire preuve de bonne fois.

- Je ne fais pour l'instant partie d'aucune des deux guildes qui se donne la guerre, je vie simplement ma vie comme je l'entends, loin des cris et des batailles. C'est pourquoi je ne suis pas intervenu dans ton combat. Si tes assaillants avaient remporté la victoire et avaient eu besoin de soin, c'est à eu que j'aurai offert mon secours.

Dakeyras retira son couteau de la gorge de Cliff et s’excusa.

- Excuse-moi, même si les guildes ne sont pas en guerre pour le moment, on est jamais trop prudent.
Raconte moi donc comment tu es entré en possession de cette tente et que fais tu au milieu de la forêt, une fois qu'on sera installés du moins !

Cliff passa lentement sa main sur sa gorge, cela faisait deux fois déjà que ce guerrier tenait sa vie en main.. Etait-il donc devenu à ce point insouciant et faible à force de rester seul dans cette forêt? Il lui faudrait dorénavant faire plus attention et se méfier un peu plus de ce prédateur blessé. Il invita néanmoins Dakeyras à s’asseoir et lui expliqua son arrivée sur Arléa avec la première vague de colons par le grand portail. Comme tous les autres, il avait été tiré au sort pour cette grande aventure mais lui, il n'avait que très rarement participé à la vie active et à la fondation de la communauté. Il avait passé tout son temps, seul, en forêt à méditer sur sa place dans le monde et sur son passé. Passé qu'il n'évoqua d'ailleurs nullement lors de la conversation.

- Quand à la tente, je l'ai récupérée à la fin d'un accrochage entre les brigands et le dragon noir.
La plupart de mes vivres viennent également de ce genre de récupération lorsque je n'ai pas le coeur à chasser.

Un long silence s'installa entre les deux convives.

- Ton passé est mystérieux Cliff mais je ne suis pas homme à trop m'interroger et pour tout te dire je pense que j'ai bien besoin d'une bonne nuit de sommeil. Merci encore de ton aide, je repartirai demain sans plus te déranger.
- Merci de ta discrétion concernant mon passé, je n'ai pas pour habitude de m'exprimer sur ce que je ne comprend pas encore complètement. Prend possession de ma tente et de ma couche, je vais monter la garde pour la nuit.

Et Cliff passa une nuit remuée de ses habituels rêves, ponctués de temps à autre de pommes et de super-guerrier.
Au petit matin, Dakeyras se réveilla.

-  Je suis content de voir que je suis toujours vivant dit il d'un ton joyeux. Je vais maintenant retourner au camp de la Licorne ailée sans plus attendre pour ne pas inquiéter mes hommes. Tu y es le bien venu quand tu veux pour recevoir ta récompense !

Une récompense ? De quoi l’homme parlait, Cliff n’en avait aucune idée, mais il ne s’en embarrassa pas plus longtemps. Il tendit la main.

- Je vais réfléchir encore quelque jours et si je décide de prendre enfin part à la vie active de ce nouveau monde, je serrai honoré de pouvoir le faire à tes cotés.

Sur ce ils se quittèrent pour ne se revoir que bien plus tard...


(admin, pouvez-vous placer si possible ce post juste après celui de mon BG svp :p)


Dernière édition par Cliffanger le Sam 8 Aoû 2009 - 11:57; édité 6 fois
Revenir en haut
Dakeyras


Hors ligne

Inscrit le: 29 Juil 2009
Messages: 75
Masculin

MessagePosté le: Sam 8 Aoû 2009 - 09:18    Sujet du message: Cliffanger Répondre en citant

Tu ne peux pas simplement éditer ton premier post ?
_________________
"En fait faire du SM ça coûte presque aussi cher que faire du GN...
Mais bon, la finalité est la même :
Taper sur des gens avec du latex."


Revenir en haut
MSN
Cliffanger


Hors ligne

Inscrit le: 30 Juil 2009
Messages: 39
Masculin

MessagePosté le: Sam 8 Aoû 2009 - 11:36    Sujet du message: Cliffanger Répondre en citant

si mais si c'est pour avoir un post de 4000 lignes en fin de BG .. non merci ^^

Revenir en haut
Luner Odilon Xipil


Hors ligne

Inscrit le: 14 Juil 2009
Messages: 131
Masculin

MessagePosté le: Sam 8 Aoû 2009 - 11:44    Sujet du message: Cliffanger Répondre en citant

décourager de le lire^^
_________________


Revenir en haut
Cliffanger


Hors ligne

Inscrit le: 30 Juil 2009
Messages: 39
Masculin

MessagePosté le: Sam 8 Aoû 2009 - 11:53    Sujet du message: Cliffanger Répondre en citant

t'aura qu'a demander à Dakeyras de te raconter ^^

Revenir en haut
Bregan
Gardien

Hors ligne

Inscrit le: 02 Juil 2009
Messages: 375
Localisation: Liège
Masculin

MessagePosté le: Sam 8 Aoû 2009 - 11:55    Sujet du message: Cliffanger Répondre en citant

Liwolf est en vacances mais je lui demanderai dès qu'il rentrera (dans 2 jours je crois...)
_________________
Lieutenant du Dragon Noir
"Don't wake up the dark dragon..."


Revenir en haut
MSN
Luner Odilon Xipil


Hors ligne

Inscrit le: 14 Juil 2009
Messages: 131
Masculin

MessagePosté le: Sam 8 Aoû 2009 - 19:28    Sujet du message: Cliffanger Répondre en citant

vient de lire. Mais pas très instructif  Wink
_________________


Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Priceless Guild 2009 Index du Forum -> Priceless Guild 1.2 -> Le jeu -> Background Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group - Design: niedermayr.cc
Guild Wars © 2004 ArenaNet, Inc. All rights reserved. ArenaNet, Arena.Net and the ArenaNet logo are trademarks or registered trademarks of NCsoft Corporation in the U.S. and/or other countries.